BIO


Blou B.O c’est une voix. Une voix rocailleuse et pleine d’émotion, pour crier la colère de ce monde dur et hypocrite. Une voix sincère et sensuelle, pour chanter l’amour et la passion.

Blou B.O c’est aussi des textes. Des textes universels, qui racontent la vraie vie. Celle que des millions de gens vivent au quotidien, quelles que soient leurs origines ou leurs religions. Des textes poétiques, influencés par des grands noms de la chanson française telle que Léo Ferré, Serge Gainsbourg ou encore Hubert Félix Thiéfaine. Ce sont eux qui l’ont ouvert aux grands poètes. Rimbaud, Baudelaire, Lautréamont, Aragon et bien d’autres l’ont sauvé de cette mort cérébrale qui lui était destinée à l’usine.

Blou B.O c’est une musique. La chanson évidemment, mais aussi le rock et le folk qui l’ont profondément marqué. Surtout les légendes des années 60 et 70, tels que Neil Young, Bob Dylan, The Doors, Led Zeppelin et bien d’autres.

Mais Blou B.O c’est surtout une Histoire. Un parcours en dents de scie qui oscille entre les comptoirs, l’usine et les groupes de rock en tant que guitariste. Puis vient l’écriture ensuite, avec le groupe Lilapoem, où pour la première fois il se trouve auteur-compositeur. Après une vilaine blessure à la main qui a bien failli le priver de guitare à vie, et poussé par son ami Benoit Rey (La Jongle des Javas) il chante lui-même ses chansons et fait ses premiers concerts seuls. Ensuite accompagné par Virgil (Ma femme préfère le bleu), avec qui il réalise toute une série de concerts, clôturés par une résidence au Brise Glace à Annecy. Enfin, il tente sa chance à la capitale, où il enregistre son premier album, qui résume ce parcours initiatique dur et beau à la fois.

Share Button